lettre n°5 du 7 oct